Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 18:00

http://www.lyricis.fr/wp-content/uploads/2012/05/Sur-La-Route-Affiche-France-Festival-de-Cannes-2012.jpg

Après le très réussi "De Rouile Et D'Os" de Jacques Audiard , voici le deuxième film sorti dans le salles françaises de la sélection officielle du dernier Festival de Cannes , un film attendu depuis près de trente ans et que le grand Francis Ford Coppola a porté durant ces mêmes trentes années sans jamais réussir a écrire le scénario qu'il voulait ou même trouver les financements nécessaires ; et c'est ainsi qu'au début des années 2000, fatigué de ce projet, il découvre au ciné le "Carnets De Voyage" de Walter Salles et, convaincu, il confie le projet au réalisateur brésilien qui le portera durant 8 ans avant d'enfin le tourner : et voila, en 2012, l'adaptation du "Sur La Route" de Jack Kerouac est enfin dévoilé , mais on peut dire que huit ans, ça ne suffit pas pour pleinement comprendre une telle oeuvre...

 

http://www.lesinrocks.com/wp-content/thumbnails/uploads/2012/05/sur-la-route-604-604x351.jpg

Adaptation plus ou moins fidèle du roman culte de Jack Kerouac et de la Beat Generation , "Sur La Route" , le scénario raconte le road trip de quatre années d'un jeune écrivain en manque d'inspiration , Sal Paradise , qui, un soir, rencontre le charismatique et impulsif Dean Moriarty et sa jeune femme, Marylou, et ils vont dans une sorte de triangle sexuel traversé l'Amérique des années 50 et enchainé les rencontres marquantes, un grand voyage qui, sur le papier, procure une énergie épatante mais qui, a l'écran, ne semble pas relacher cette même énergie , cette folle envie de vivre qui reste d'une incroyable fadeur, l'ennui contraste avec les courts et instantané piques de vie mais qui ne dure jamais longtemps...

 

http://photo.parismatch.com/media/photos2/3.-photos-culture/cinema/sur-la-route/4482103-1-fre-FR/sur-la-route.jpg

Comme la première réunion d'une part de la nouvelle génération d'acteurs américain , le casting présente un trio inédit composé d'un Sam Riley très bon, très juste et qui semble avoir compris la passion de Kerouac pour Moriarty, de Garrett Hedlund parfois trop viscéral mais qui, comme le scénario, a ses moments de réussite, et puis la très sensuelle Kristen Stewart qui frappe un grand coup pour changer son image estampillé Twilight, un grand coup sur son image plutôt efficace. Et autour de ce triangle romantico-ambigu, une pluie de seconds rôles de renoms comme Viggo Mortensen, surprenant , Kirsten Dunst, touchante ou encore Amy Adams, plongé dans son rôle a corps perdu...

Reconnu par le Maitre F.F Coppola après son biopic sur le Che "Carnets De Voyages" , le brésilien Walter Salles s'est plongé durant huit longues années sur l'adaptation de Kerouac , et au final , il a parfaitement réussi la photo , il filme de façon assez sublime la beauté de la route et les décors aussi gigantesque que naturel , mais comme pour son scénario, l'enchainement des scènes entre sexe, drogue et philosophie est d'une linéarité incroyable , ce spectacle qu'on peut croire explosif et sensorielle est d'un ennui mortuaire, on ne se passionne jamais vraiment pour ce road trip qui pourtant laisser espérer de la folie... 

Une semi-déception que cette adaptation , jolie a regarder mais vide et ennuyeuse dans le fond.

 

Note : 2,5/5

Partager cet article

Published by SuperMadara - dans Critiques : Drame
commenter cet article

commentaires